Nous suivre

Notre newsletter vous partage les avancées, les évolutions, les joies et des éventuels problèmes de l'orphelinat.

C'est un moyen de vous rapprocher du projet en prenant connaissance des événements qui font ce qu'il est. Nous vous écrirons peu (tous les 2-3 mois), mais nous tâcherons de vous plonger au cœur de notre vie quotidienne.

Newsletter   précédentes 08/04/2019   12/04/2019   29/05/2019   07/06/2019   09/10/2019   18/10/2019   11/02/2019  19/02/2020   27/02/2020  19/11/2020  15/12/2020   12/01/2021   19/01/2021

 

Dernière newsletter 26/01/2021

Projet 3/4 Mary Adam et les orphelins

Chers parrains marraines et généreux donateur, voilà des nouvelles du projet de Mary, Adam et leurs orphelins !

Notre dernière newsletter les concernant date du mois de juin, aussi, il y aurait beaucoup à dire. Dans un premier temps, sachez qu'en Birmanie la propagation du covid s'est accélérée, avec chaque jour près de 500 nouveaux cas et une vingtaine de morts. Mary est très inquiète et suis les évolutions du virus tous les jours. Adam et les enfants s'en préoccupent moins, ils continuent de s'investir dans leur petit paradis. En Birmanie il y a des centres de quarantaine dans chaque quartier et les gens ont peur d'aller se faire tester, ils savent qu'ils risqueraient de finir dans de grandes tentes où sont entassés tous les contaminés.

L'un de nos orphelins (Samuel), a eu des fièvres et les symptômes, mais il est resté en quarantaine dans le bâtiment que nous avions fait pour l'école maternelle. Personne d'autre n'a été touché et aujourd'hui tout le monde va bien. Mary et Adam ont transmis aux enfants les normes de sécurité pour éviter la propagation et cela a bien fonctionné.

La Birmanie a fermé toutes ses écoles, et quelques universités essayent de faire fonctionner la scolarisation à distance, mais rien de très concluant n'en est ressorti pour l'instant. Aung San Suu Kyi est très impliquée envers son pays et l'éducation de ses enfants, elle fera au mieux pour sortir le pays de cette crise. Pour le moment les cours devraient reprendre au début d'année scolaire en juin, mais rien n'est sûr.

Entre-temps, Mary Adam et les enfants ont continué de vivre en développant leur autosuffisance. Ils ont eu quelques pertes au niveau des cochons, à cause d'un virus qui se propageait avec la mouche. Ils ont installé des moustiquaires tout autour de la porcherie pour limiter les dégâts. Aujourd'hui il y a 11 petits porcelets et deux femelles reproductrices pour continuer l'élevage, c'est moins que ce qu'ils espéraient mais tout va bien.

Mary et Adam ont aussi développé la culture de champignons, en profitant du grand terrain qu'ils avaient loué pour les cultures. Mais ce qui a le plus changé ces derniers mois, c'est surtout la culture de légumes : elle tient maintenant une place très importante dans le projet. C'était la spécialité d'Adam et il l'exploite au maximum. Tellement, qu'une voisine impressionnée par leurs efforts, les a autorisé à utiliser gratuitement un terrain de 3 acres (12 000m2) pour y réaliser des cultures. Ils cultivent donc sur deux terrains maintenant, tout type de légumes, qui sont ensuite vendus au marché par les aînés.

Dans un sens, Adam prend de plus en plus ses responsabilités en tant que vice-directeur de l'orphelinat, il entraine tous ses frères et soeurs vers la forme d'autosuffisance qu'il est en mesure de gérer.

En ce qui concerne notre soutien, nous l'avions interrompu pendant tout le temps de cette transition pour l'association, puisque le contact avait été rompu (plus particulièrement entre Mary et moi, Irénée). Il reprend peu à peu, avec un nouveau référent sur ce projet, qui fera d'autant mieux le lien entre Mary, Adam, les orphelins et nous.

Nous ferons notre possible pour que le soutien financier apporté permette aux enfants de s'épanouir d'autant plus, dans l'agriculture et tout autre domaine dans lequel ils souhaiteraient développer du savoir-faire, et espérons un peu d'anglais et d'informatique. Mary a des connaissances dans ces deux domaines et elle sait combien ils peuvent être utiles pour trouver du travail (aux prémices de ce projet, nous apportions un maigre soutien et Mary finançait le reste en travaillant à Yangon en temps que professeur d'anglais). Malgré la divergence de nos visions, nous savons que ces sujets lui tiennent à coeur et nous espérons qu'elle aura l'opportunité de se positionner d'autant plus dans cet aspect de l'éducation pour les enfants, comme Adam le fait en transmettant ses connaissances agricoles.

Mis à part tout ce travail lié à l'autosuffisance, la prière reste le liant principal au sein de cette petite communauté. Les enfants continuent de s'épanouir en tant que jeune leader et sont heureux de pouvoir chanter et danser tous les soirs, ils ont bien plus de temps qu'avant puisqu'ils n'ont plus à étudier autant pour l'école.

Mary et Adam continuent de se donner corps et âme pour le bien-être des orphelins. Pour le moment ils se débrouillent financièrement avec le revenu généré par le travail agricole, ainsi que l'aide du père de Mary et de son Eglise, bien que ses déplacements pour lever des fonds soient limités à cause de la crise due au covid. Mary prévoit aussi de prendre de plus en plus de responsabilités dans la levée de fonds auprès de sa communauté protestante, avec peut-être un voyage aux Etats-unis pour présenter elle-même sa cause.

En ce qui nous concerne, nous ferons au mieux pour les soutenir sans les rendre dépendants de notre aide. Nous axerons principalement notre soutien sur l'éducation et le développement de leur autosuffisance.

Vous y étiez habitué, et vous continuerez de recevoir des nouvelles régulières de ce projet !

 

 

Newsletter   précédentes 08/04/2019   12/04/2019   29/05/2019   07/06/2019   09/10/2019   18/10/2019   11/02/2019  19/02/2020   27/02/2020  19/11/2020  15/12/2020   12/01/2021   19/01/2021